TRADUCTION

lundi 23 juillet 2018

DIX ANS D'EXISTENCE





« Voici le jour que fit le Seigneur, jour de fête et de joie » !  Oui, la  triple cérémonie de bénédiction des bâtiments scolaires, de dix ans d’existence du complexe Scolaire Francisco Palau de Kinshasa et la célébration des sacrements (baptême, communion et confirmation) est un motif de joie pour nous rassembler aujourd’hui.

Cette journée du 04 novembre a commencée par une célébration Eucharistique présidée par Monseigneur l’Evêque Fidèle NSIELELE –ZI- MPUTU accompagné par quelques prêtres qui ont concélébrés ; dont le curé de la paroisse Notre Dame du Rosaire.Celui-ci fait une homélie que l’on peut résumer en quelques lignes : 

Dix ans qui concrétisent le charisme du bienheureux Francisco Palau pour l’éducation de la jeunesse.




Dix ans qui équivalent à un travail de dur labeur pour un lendemain meilleur.

Nous ne cesserons de le dire à qui veut bien l’entendre que, la jeunesse est l’espoir de nos familles respectives, de nos églises et de notre société.

Mais il ne s’agit pas de n’importe quelle jeunesse.

Nous faisons allusion ici à celle qui sera bien formée. C’est impérieux de voir que Dieu a confié aux parents de s’occuper légitimement de tout enfant et de tout l’enfant.

Nous croyons fermement que la jeunesse est un immense réservoir d’énergies, de potentialités tant spirituelles, morales qu’intellectuelles.

Mais pour que cet énorme capital de renouveau profite à la nation congolaise, l’enfant doit être bien éduqué.


C’est là la tâche des parents, le devoir de l’église et le souci de la société. Chez les Sœurs Carmélites Missionnaires Thérésiennes, l’enseignant s’y attèle. L’enfant du Complexe Scolaire Francisco Palau lance un cri pathétique à toutes ces structures de ne pas démissionner à leur devoir sacré : un bel élan d’encadrement de la jeunesse, surtout le plan spirituel, moral et intellectuel.


Dans son discours : la sœur Godelive NGEMULO a remercié les sœurs pionnières, Gemma Miro Catala, Marie Thérèse Mbura Tarie et Irène Nyongonyi. «  Merci pour les sacrifices consentis pour que l’implantation de cette école soit effective. Les débuts n’étaient pas du tout faciles J’en suis témoin.  Chères sœurs, vous avez semé, d’autres ont arrosé. Dieu fait croître progressivement. Vous avez laissé des traces que personne n’oubliera. L’histoire le dira ».  Remerciant également, la sœur Victorine BagalwaAmaniSifa, qui dans son mot de circonstance nous dira : « de continuer à unir nos forces pour mener à terme ce que nous avons commencé.

Tout ce qui s’est réalisé durant toutes ces années est le fruit de beaucoup de sacrifices de plusieurs personnes citées et non citées… »Contemplez ces photos qui illustrent cette joyeuse et belle journée


jeudi 3 mai 2018

GOMA : Détente entre le Centre de Santé de Référence Carmel et la Rawbank


Qu’il est bon, qu’il est doux…
     pour des frères et sœurs de vivre ensemble

Premier Mai : Fête des travailleurs sous le patronage de Saint Joseph.
A Goma,  Ce jour a été une belle journée de détente entre le personnel du centre de santé de référence Carmel et ceux de Rawbank (une banque de la République Démocratique du Congo), les sœurs carmélites missionnaires thérésiennes, leurs postulantes et les amis.


mercredi 28 mars 2018

GOMA: AU CENTRE DE SANTE DE RÉFÉRENCE NOTRE DAME DU CARMEL, ON OPÈRE LES MALADIES DE LA PROSTATE


Dimanche des Rameaux, un jour béni… 
                                                                 adieu la prostate !
Soeur Judith Finke
cmt/Goma
Au centre de santé de référence Notre Dame du Mont Carmel, un événement s’est passé, un papa âgé de 86 ans a été opéré chez nous.
Il est marié, père de 30 enfants, originaire de Masisi. Il était arrivé la veille de son hospitalisation, accompagné par quelques- uns  de ses enfants et a été préparé sur tous les plans pour l’opération.
Il avait attendu parler  de nous et de ce que nous faisions grâce à un de ses amis déjà opéré chez nous de la prostate. La prostate, en d’autres termes, l’hypertrophie bénigne de la prostate est une maladie de plus en plus fréquente qui touche les hommes à partir de 60 ans en général, une maladie handicapante et qui fait honte vu les signes qui l’accompagnent. Un secret bien gardé dans les familles.



mardi 13 mars 2018

GOMA: RÉCOLLECTION DE CARÊME AU CENTRE DE SANTE DE RÉFÉRENCE ND.DU MT CARMEL


L’endurance dans les épreuves…


Ce dimanche 11 mars 2018 a eu lieu au Centre de Santé de Référence Notre Dame du Mont Carmel de Goma/Katindo,  une récollection entre nous,  famille du centre de santé afin de marquer ce temps de Carême. Certains malades étaient présents désirant participer également. La journée avait commencé par une forte pluie faisant douter de la bonne marche de notre journée. La recollection prévue à 11h a finalement débuté vers 12h. Elle a été animée par le Père Roberto, prêtre du Chemin Néo-Catéchuménat.


jeudi 20 avril 2017

SYNTHESE DE L’ASSEMBLEE DE L’USUMA-KIVU

      LA VIE CONSACRÉE ET LA GESTION DES BIENS

Soeur MAMISA KATUNGU
cmt/ GOMA
Les assises de cette Assemblée ont été à l’INSTITUT SUPERIEUR DE PASTORALE FAMILIALE (ISPF) en sigle à BUKAVU, du jeudi 9 au samedi 11 mars 2017. Membres participants : 48 congrégations représentées par 59 religieuses composées  des Supérieures majeures ou leurs déléguées, les supérieures et économes des communautés locales et les gestionnaires des différentes œuvres des congrégations et des diocèses.

mercredi 5 avril 2017

GOMA/ CENTRE DE SANTE CARMEL : LE RÉCIT DU PETIT USHINDI..

Le Dieu qui est le nôtre…
                         est le Dieu des victoires!


Le récit du petit Ushindi ...

               ou la Victoire sur la cryptorchidie

Nous sommes vers la fin du temps de carême, temps fort de conversion intérieure et de purification, de lutte mais aussi de victoire. Dans quelques jours, nous allons célébrer la victoire du Ressuscité. Mais déjà, nous autres, nous avons commencé à goûter à cette victoire dans notre centre de santé.

lundi 27 février 2017

NAIROBI: 50 ans d'âge de la Sœur Clarisse Hanitra...


Oubliant le chemin parcouru,
                                je vais droit de l'avant,
                                                        je cours vers le but…
Le vendredi 24 février, alors que l’Eglise, notre Mère, fêtait  Saint Modeste et  sainte Modestine, la communauté « Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus » des carmélites missionnaires thérésiennes qui se trouve à Nairobi, elle, a fêté une de ses membres, en la personne de la sœur Clarisse Hanitra.